EUROPE

CROATIE
Circuit AU COEUR DE LA CROATIE
excursion au Montenegro et en Bosnie

Circuit  8 jours/7 nuits - Pension Complète et Logement en hôtel 3*
Départs de Paris, Bordeaux, Chateauroux, Cherbourg, Clermont-Fd, Deauville, Dole, Epinal, Limoges, Lyon, Marseille, Metz-Nancy, Mulhouse, Nantes, Pau, St Etienne, Strasbourg, Toulouse, Vatry (selon dates)
Période de départs : hebdomadaires le samedi d'avril à octobre, selon villes

Prochains départs  : consultez-nous !

Départs SUD OUEST :
Bordeaux et Toulouse
Vos dates, votre ville de départ, pré-acheminement, options, renseignements, tarifs :
Consultez-nous pour votre devis personnalisé !



La mer Adriatique a façonné, le long de la Croatie et du Monténégro, l’une des plus belles côtes du monde. A l’extrême nord, porte d’entrée de la Croatie, l’Istrie qui invite à la détente et à la découverte des civilisations anciennes. Au centre, la Dalmatie centrale et du nord, région pleine de charme alliant patrimoine culturel et richesse naturelle. La Dalmatie du Sud avec la perle de l’Adriatique « Dubrovnik » et ses milles îles.

Ce circuit très complet, destiné aux amateurs de culture et de nature, permet la découverte de 4 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.Vous y découvrirez tous les lieux incontournables de la côte Adriatique, un patrimoine architectural, une population accueillante et une nature généreuse qui s’offrent au visiteur dans un magnifique décor.
Et si le coeur vous en dit, prolongez votre séjour en mode balnéaire !


NOS ATOUTS :

• Départs GARANTIS de Paris et de province
• Visite de 4 sites inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco
• Accompagnateur francophone pendant tout le circuit
• Guide local francophone pendant certaines excursions
• La pension complète






VOTRE PROGRAMME :



Jour 1 : Votre aéroport      Dubrovnik - Split (150 km)
Départ de France à destination de Dubrovnik sur vols spéciaux. A l’arrivée, accueil et transfert à l’hôtel, dans la région de Makarska. Installation, dîner et nuit.

Jour 2 : Split - Trogir (28 km)
Départ pour Split, visite du Palais de Dioclétien, classé au patrimoine mondial et de la cathédrale, ancien mausolée de l’Empereur romain Dioclétien. Route vers Trogir, ville fondée par les Grecs. Déjeuner en cours de visite. Retour à l’hôtel. Dîner et nuit.

Jour 3 : Mostar (100 km)
Journée en Bosnie-Herzégovine, avec la visite de Mostar, ville historique nichée dans la vallée de la Neretva, qui se caractérise par ses maisons turques anciennes et par le vieux pont « Stari Most ». Déjeuner en cours de visite et temps libre dans la ville. Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 4 :  Narona - Ston - Trsteno - Dubrovnik (185 km)
Départ vers le village de Vid, vestiges de l’ancienne colonie romaine «Narona» fondée au Ier siècle. Continuation vers Ston, entourée de remparts, connue pour ses salines toujours en activité et ses huîtres, élevées dans la baie. Déjeuner.
Route vers Trsteno, dont la notoriété revient à son Arboretum, magnifique jardin botanique. Installation à l’hôtel dans les environs de Dubrovnik, dîner et nuit.

Jour  5 :  Dubrovnik
Matinée consacrée à la visite de la vieille ville de Dubrovnik « perle de l’Adriatique ». Découverte de la vieille ville, entourée de remparts, le couvent des Franciscains et sa célèbre pharmacie du XIVe siècle, au Palais du Recteur, jusqu’à la cathédrale, rebâtie après le séisme de 1667 sur les ruines d’une église romane. Déjeuner en ville. Après midi libre et retour à l’hôtel. Dîner et nuit.

Jour 6 : Les Iles Elaphites (40 km hors navigation)
Découverte des trois îles habitées de l’archipel : Kolocep, qui conserve des vestiges antiques, Sipan, très boisée et dotée de nombreux vergers, Lopud, qui abrite encore une dizaine d’églises médiévales. Arrêt prolongé sur l’île de Lopud. Possibilité de baignade, selon les conditions climatiques. Déjeuner en cours d’excursion. Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 7 : Les Bouches de Kotor (Monténégro) (110 km)
Route par la côte et les Bouches de Kotor, le plus profond des fjords de la mer Adriatique. Embarquement à Perast pour une petite traversée jusqu’à l’île de « Gospa od Skrpjela » ou Notre Dame des Rochers, abritant une chapelle du XVIIe siècle. Poursuite par une promenade de la vieille ville de Kotor, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, entourée de murailles, elle est composée de nombreux monuments des époques romane et byzantine. Continuation vers Budva, promenade dans les rues de cette ville fortifiée. Déjeuner en cours de route. Retour à l’hôtel, dîner et nuit.

Jour 8  : Dubrovnik  Votre aéroport
En fonction des horaires d’avion, transfert à l’aéroport de Dubrovnik. Assistance aux formalités d’enregistrement et envol pour la France.

Fin de nos services
En fonction des horaires d'avion, le circuit peut être inversé et l'ordre des visites peut être modifié. Pour des raisons techniques, l'ordre des étapes pourra être modifié tout en respectant l'intégralité des visites.
Programme déconseillé aux personnes à mobilité réduite.


EXTENSION DE SEJOUR
AVEC SUPPLEMENT
Vous souhaitez profiter de la destination en mode farniente ? Contactez-nous !





VOTRE HEBERGEMENT :


Logement 7 nuits en hôtels 3*, en chambre double standard
Le nom de l'hôtel est confirmé lors de l'envoi du carnet de voyage





Vos dates, votre ville, pré-acheminement, options, tarifs:
Consultez-nous pour votre devis personnalisé !

Le prix comprend :

- Les vols spéciaux France/Dubrovnik/France (selon plan de vols)
- Les transferts aéroport/hôtel/aéroport
- Le logement 7 nuits en hôtels 3*, en chambre double standard
- La pension complète du dîner du jour 1 au petit déjeuner du jour 8
- Les excursions indiquées au programme avec guide local francophone
- Les taxes d'aéroport et redevances (55€), sujettes à modifications
- L'assurance assistance rapatriement


Le prix ne comprend pas
- Les éventuels suppléments tarifaires selon la compagnie ou la disponibilité aérienne
- Les éventuelles hausses de carburant
- Les boissons, repas et visites non mentionnées au programme ou avec supplément
- Les dépenses personnelles, les pourboires
- Le supplément chambre individuelle
- Les autres assurances, la garantie annulation






INFORMATIONS CROATIE

LES PLUS BEAUX SITES
Istrie :
Pula
Pula, située à la pointe sud de la péninsule de l’Istrie, avec ses édifices et monuments préservés des temps révolus, est une véritable « Ville-Musée ». Plus qu'aucune autre ville de Croatie, Pula est la digne héritière de l'Empire Romain, qui lui a légué un patrimoine architectural exceptionnel. Ses monuments sont de véritables joyaux de l'Antiquité. Le centre-ville est jalonné de vestiges, osaïques, temples, portes fortifiées... sans oublier l'exceptionnel amphithéâtre, symbole de Pula. Pula est avec la nature préservée environnante un endroit magique. Connue pour son climat tempéré, la mer magnifique, Pula a également depuis longtemps une tradition de viticulture, de pêche et de construction navale.

Les lacs de Plitvice : sont proté gés par un Parc National depuis 1949 et figurent sur la liste du patrimoine naturel mondial de l’Unesco depuis 1979. Ces 16 lacs déversant leurs eaux les uns dans les autres, créant ainsi de spectaculaires ruisseaux et cascades aux eaux cristallines et turquoises font de Plitvice l’une des plus belles réserves naturelles d’Europe.

Dalmatie centrale et du nord
>Split
Depuis plus de dix-sept siècles dure l'histoire de Split, depuis que l'empereur romain Dioclétien décida de faire construire un palais dans lequel il passerait les dernières années de sa vie. Durant ces dix-sept siècles, le Palais s'est progressivement transformé en ville qui, aujourd'hui, attire par sa riche tradition, son histoire mémorable et la beauté de son patrimoine historique et naturel. Le Palais de Dioclétien et le noyau historique de Split sont inscrits sur la liste du patrimoine de l'UNESCO depuis 1979 et cela non seulement en raison de l'exceptionnelle conservation du Palais mais aussi parce que le Palais et la ville même continuent à vivre vigoureusement. Dans cette structure apparaissent encore des couches historiques, depuis l'antique Rome, en passant par le Moyen-Age et toutes les époques qui ont suivi, jusqu'à nos jours. En se promenant dans la vieille ville vous pourrez admirer des exemples de l'architecture antique tels que le Péristyle, des petites églises médiévales romanes et gothiques, des portails Renaissance, des demeures patriciennes, des façades baroques, et jusqu'à une architecture moderne merveilleusement bien incorporée dans un riche patrimoine historique.
Cette richesse stratifiée se reflète dans le quotidien de Split. Ses habitants et les touristes sont assis dans les mêmes cafés et restaurants, achètent dans les mêmes magasins, donnant ainsi l'impression que, une fois à Split, ils font tous partie intégrante de la cité et de son rythme de vie. Le marché aux fruits et légumes et la poissonnerie sont au centre de la vie quotidienne de toute famille splitoise. Toute la vie sociale de la cité se reflète sur la Riva, quai et promenade de Split où tout étranger qui se respecte prendra un café sur une des nombreuses terrasses, assis près du vacarme des Splitois au tempérament bruyant.
Split est une ville où il est possible de gouter les saveurs d’une gastronomie spécifique, déguster des vins de grandes qualités, et participer aux événements culturels exceptionnels.
Et quand vous en aurez assez du vacarme de la ville, alors vous irez au Marjan, colline symbole de la cité avec sa forêt, ses sentiers pour y courir, ses falaises à escalader et pistes pour faire du vélo, ses terrains de récréation active mais aussi ses anciennes chapelles où les anciens Splitois cherchaient le repos et un calme spirituel. Split offre de belles plages et une mer propre pour une ville de cette grandeur, depuis la célèbre plage de sable Bacvice jusqu'aux aux oasis pierreux qui bordent le Marjan.

>Trogir
Trogir est une petite ville harmonieuse nichée sur un îlot et reliée au continent et à l'île de Ciovo par des ponts. Le vieux noyau de la ville, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, est un vrai trésor pour les amateurs d'œuvres d'art, d'édifices renaissance et baroque, de petites églises romanes, ... Le centre historique médiéval comprend un château et des tours préservées, ainsi que différents palais et demeures particulières. Elle est appelée la ville-musée, mérite dont témoignent l'illustre portail de la cathédrale de Trogir, effectué par le maître Radovan en 1240, la loge municipale de style renaissance, le centenaire monastère sveti Nikola (Saint Nicolas) où est gardé le fameux relief du dieu grec Kairos qui date du 4ème siècle avant Jésus-Christ.
Les petites ruelles étroites et les placettes, le grand nombre de restaurants, les cafés, les boutiques de souvenirs et les galeries d'art, accompagnés de nombreuses manifestations culturelles et musicales en plein air donnent à cette petite ville une âme méridionale particulière.

>Parc national de Krka
A quelques kilomètres de Sibenik, le parc national de Krka est une des merveilles naturelles de la Croatie. Cette rivière de 72 km se fraye sa voie en formant des lacs, des cascades et des nombreux rapides jusqu’à Sibénik, où elle se jette dans l’Adriatique. Elle tient le rôle de frontière naturelle entre la Dalmatie du Nord et la Dalmatie centrale.
L’entrée Lozovac permet de faire le tour du parc en finissant par les plus importantes chutes d’eau Skradinski Buk, le clou du spectacle. Pour faire le tour du parc vous n’avez qu’à emprunter les pontons de bois et les chemins qui contournent l’eau, vous laissant une vue imprenable sur les chutes d’eau tout au long de votre visite. A la fin de la visite, vous pourrez profiter de vous baigner au pied de la plus grande chute d’eau Skradinski Buk puisque la baignade y est autorisée à cet endroit.
C’est également là que se trouvent les restes de la centrale hydroélectrique qui a été construite et mise en fonction en 1895, seulement 2 jours après celle créée par Nikola Tesla sur les chutes du Niagara ! Cette invention a permis à Šibenik de recevoir la lumière électrique bien avant d’autres villes d’Europe comme Vienne, Rome ou Londres. Le bâtiment que vous pouvez voir depuis les chutes est la centrale électrique Jaruga qui a été créée 10 ans plus tard, elle est toujours en activité aujourd’hui.
Vous pourrez également visiter le village-musée qui vous fera découvrir le mode de vie dans cette partie de la Croatie, il se compose d’un moulin où l’on se servait du courant de la rivière pour moudre le grain, d’une maison où sont entreposés des objets typiques et où l’on tisse la laine, ainsi que de boutiques de souvenirs.
Si vous avez plus de temps à consacrer à la visite du parc alors vous pourrez prendre le bateau qui vous emmènera au petit îlot de Visovac. Des moines y vivent toute l’année, dans un monastère franciscain datant du XVIe siècle. Le monastère possède une riche collection d’objets d’art et de trouvailles archéologiques, une bibliothèque de grande valeur et le célèbre sabre du héros légendaire Vuk Mandušic.

Dalmatie du Sud
>Parc national de Mljet
Mljet est l’une des îles les plus curieuses de la côte. La majeure partie est boisée et protégée par un parc national dans la partie occidentale, où s’étalent deux grands lacs salés, bordés de collines et de forêts verdoyantes. La végétation luxuriante de l’île, en particulier dans la zone du Parc National de Mljet, lui a permis d’être qualifiée d’île verte. Elle possède cinq sortes de forets qui s’étendent jusqu’à la mer, notamment le chêne vert et le pin d’Alep. Sur la côte rocheuse, on retrouve une plante endémique appelée la centaurée de Raguse.
La particularité de la faune est l’absence quasi totale de serpents car, au début du XXe siècle, on a introduit des mangoustes sur l’île pour y mettre fin. Mentionnons aussi la présence du sanglier, du daim et du mouflon.
Le parc national de Mljet possède deux grandes baies reliées à la mer par un passage si étroit qu’on les considère comme des lacs. Posé au centre du plus grand lac, un îlot Sainte Marie abrite depuis le XIIe siècle, un monastère bénédictin, fondé par des moines originaires des Pouilles. De par sa beauté naturelle et son intérêt culturel l’îlot Sainte Marie est devenu le symbole du parc national.

>Dubrovnik
Dubrovnik, la « Perle de l’Adriatique », porte de nombreux témoignages de son histoire très riche. Découvrir Dubrovnik, c’est visiter l’une des plus jolies cités médiévales d’Europe : maisons ouvertes de tuiles roses, multitude de ruelles, palais et couvents, le tout ceint de magnifiques remparts protégeant la vieille ville, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.
Dubrovnik que l’on appelait Raguse à la particularité d’avoir été, pendant plus de 400 ans, une république indépendante, ce qui tient du miracle fasse aux grandes puissances de l’époque : Venise à l’Ouest et l’Empire Ottoman à l’Est. Elle usa d’une tactique ingénieuse afin de ne pas avoir à combattre ses ennemis sur tous les fronts. Grace à certains compromis et le commerce du sel elle n’avait pas à trop s’inquiéter des attaques Turques. Par contre, au Nord, elle partageait sa frontière avec Venise qui possédait la côte Dalmate. Elle céda alors aux Turques quelques kilomètres de cote qui avaient une frontière commune avec Venise. Ainsi elle ne devait plus se défendre contre Venise car c’est maintenant les Turcs qui avaient une frontière commune avec celle-ci. Ce qui appartenait au Turc deviendra plus tard la Bosnie et Herzégovine, c’est pour cela qu’aujourd’hui la Croatie est divisée en deux, lorsque vous vous rendez à Dubrovnik, vous devez passer le poste de frontière pour entrer en Bosnie et devez entrer à nouveau en Croatie au bout de quelques kilomètres.

LE CLIMAT EN CROATIE
Ce pays est doté de deux types de climat. L’intérieur des terres est dominé par un climat continental et partiellement montagneux. La côte Adriatique jouit d’un climat méditerranéen avec des étés ensoleillés chauds et secs. Au Monténégro, sur la côte méridionale, l’été est chaud et sec avec des températures avoisinant les 24°.

LES FETES
Fête de la Sainte-Blaise : Février à Dubrovnik
La fête de la Saint-Blaise (le saint patron protecteur de Dubrovnik) est la plus populaire de la ville. Le 2 février, jour de Notre-Dame de Kandelora, dès l’aube, les tirs des fusils à poudre annoncent la fête qui se prépare. On procède ensuite à un lâcher de colombes pour rappeler que Dubrovnik reste une ville libre et indomptable. Les habitants de la ville et ceux de la région, vêtus de leurs plus beaux costumes traditionnels, forment des cortèges à travers la ville et se réunissent devant l’église Saint-Blaise. Les drapeaux blancs sont hissés (les « Libertas ») à l’effigie du saint patron de Dubrovnik.
Le lendemain matin, 3 février, jour de la Saint-Blaise, la messe solennelle est célébrée devant la cathédrale de Dubrovnik. Après cette messe, une procession traverse les rues de la vieille ville : on y retrouve rassemblés des habitants parfois vêtus de leurs costumes traditionnels. En tête, les porte-bannières, suivis des membres des confréries des églises, tous en tenue festive. Puis viennent les premières communiantes, les religieuses et les évêques. Ces derniers portent les reliques de Saint-Blaise, que les fidèles touchent de la main ou du bout des lèvres.
Les religieuses de Saint-Vincent-de-Paul distribuent aux enfants des gâteaux et les fidèles reçoivent des figues séchées, du vin et de l’huile d’olive.
Plus tard dans la journée, la fête se poursuit avec de nombreux événements culturels : concerts, représentations théâtrales, expositions... À l'approche de la nuit, le Stradun, la rue principale, et les ruelles alentour brillent de mille feux, évoquant un peu la passeggiata italienne.
La fête de la Saint-Blaise à Dubrovnik a été classée au patrimoine immatériel de l’Unesco.

Carnaval de Dubrovnik : Février
L’hiver de Dubrovnik se fera dans une ambiance chaude. En effet, le Carnaval se tiendra sur 5 semaines pendant lesquels le public vivra dans un environnement de couleurs, de costumes, de masques, de danses et de musique. Des représentations théâtrales, des concerts et des ballets sont donnés sur des scènes en plein air dans toute la cité, avec la participation d’artistes croates et internationaux et de groupes folkloriques régionaux. Des pièces de Shakespeare, des tragédies grecques et des concerts de musique de chambre et symphoniques figurent au programme. Des prix seront remis aux meilleurs costumes et meilleures compositions.

Festival d'été de Hvar : Août
Ce festival de musique classique d’été sur l’île de Hvar compte parmi les plus importants du pays. Dans de très beaux endroits de la ville, comme la cathédrale ou le cloître du monastère franciscain, mais aussi sur des scènes en extérieur, des concerts et des pièces de théâtre ont lieu plusieurs soirs par semaine.

HEURE LOCALE : En hiver comme en été, pas de décalage horaire avec la France.
CHANGE : En Croatie : la kuna (1 € = 7,34 HRK).
Principales cartes de crédit acceptées dans les magasins et dans les hôtels pour le paiement des extras.
FORMALITES : En Croatie : pour les ressortissants français, carte d’identité valide ou passeport en cours de validité. Les enfants doivent figurer sur le passeport des parents ou avoir leur propre passeport.
SANTE : Aucune vaccination n’est exigée à ce jour
LANGUE : La langue officielle est le croate ou le monténégrin. La pratique du français est assez rare. L’anglais est pratiqué dans les principaux sites touristiques.
LES PLAGES : La majorité d’entre elles sont des plages de galets et/ou de graviers, il est conseillé d’emporter des petites chaussures de plage adaptées.








Afrique
Am centrale
Am du nord
Am du sud
Antarctique Arctique
Asie Caraïbes-Antilles
Europe
Océanie Moyen-Orient O.Indien



La philosophie Atlantide, c'est la qualité et le sur-mesure.

Dès votre demande, je mets tout mon professionalisme à votre service : vous aurez la certitude d'un séjour de qualité, de transports sûrs, de dates et d'hébergement choisis sur mesure, d'un accueil personnalisé sur place et d'un tarif calculé au plus juste.


                              Corinne PATROLIN
         Directrice

Tel 05 59 56 35 16  voyagesatlantide@gmail.com


Qui sommes-nous Mentions légales Liens Livre d'or
CONTACT